John Williams. Stoner.

Publié le par Marianne et Marie

stoner.jpgAuteur : Williams, John. Traduit par Anna Gavalda.

Titre : Stoner

Editeur : Dilettante


Né très pauvre dans une ferme du Missouri en 1891, le jeune William Stoner est envoyé à l’université de Colombia pour y étudier l’agronomie. Délaissant peu à peu ses cours, ce garçon solitaire découvre les auteurs, la poésie et le monde de l’esprit. Plongé dans les livres, il prend conscience de ce qu’il ignorait. A présent, il sait ce qu’il a choisi de devenir : un enseignant plutôt qu’un fermier.
Il se voue corps et âme à la littérature, sert ses étudiants, assiste impuissant aux ravages causés par une terrible crise économique et deux guerres mondiales. Il se marie, devient père, n’est pas heureux. Tout cela l’entame, mais rien ne le diminue : il lit. Stoner s’identifie à l'université qui devient sa raison de vivre.

Ce récit est ancré dans la recherche d’une vie menée en accord avec les convictions personnelles les plus profondes, et  réfute la notion de déterminisme social.

John Wiliams (1922-1994) a enseigné la littérature et l’art d’écrire pendant trente ans à l’université de Denver. Il est l’auteur de deux recueils de poèmes, d’une anthologie sur la poésie anglaise de la Renaissance et de quatre romans, dont Stoner, publié en 1965.

 

Ce roman est disponible à la bibliothèque de La Crèche.

Publié dans Romans Adultes

Commenter cet article